La société médiévale était divisée en trois groupes : les bellatores (les nobles), les oratores (les religieux) et les laboratores (ceux qui travaillent) ; chacun soumis à des normes alimentaires précises. Reposant pour l'essentiel sur des indications bibliques, cette répartition est restée immuable durant tout le Moyen Âge. Ainsi, le « mangeur » du Moyen Âge était contraint de suivre un modèle d’alimentation et ne pouvait en déroger sous peine d’être accusé de faire « péché de bouche ».

Grâce aux anciens livres de recettes de cuisines, le public pourra apprécier cette « cuisine des saveurs, cuisine des valeurs » bouleversée par l’arrivée des épices et des aromates.

Avec quelques recettes d'époque !

Une conférence de Maëlle Thomas-Bourgneuf, auteure conférencière.

Participation libre.

Informations : 02 97 80 50 55 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Détails des prochaines sessions

Le à