« Créé en 2011 à Lorient, ce prix littéraire de printemps, en moins d’une décennie a trouvé sa place et est devenu au fil du temps un prix littéraire reconnu, respecté, en France mais aussi au Maroc, en Algérie et en Tunisie. Cela tient à sa pertinence et à sa thématique, à son jury populaire composé de 10 femmes et 10 hommes.
Notre comité de lecture, une poignée de bénévoles passionnés, sélectionne chaque année pour ce jury des romans « orientaux » écrits en français ou traduits, leurs auteurs pourront être de toute nationalité mais, le récit, les personnages, l’action, etc…se réfèrent nécessairement à l’univers oriental.
Sur une quarantaine de livres au départ, 5 finalistes sont retenus et soumis à ce jury Lorientales qui délibère pendant la semaine du festival”.

Les cinq finalistes : Algérie, Syrie, Turquie, Egypte, Arabie

  • J’ai couru vers le Nil / Alaa El Aswany (Actes Sud)
  • Ici, les femmes ne rêvent pas / Rana Ahmad (Globe)
  • L’aurore / Selahattin Demirtas (Emmanuelle Collas)
  • La marcheuse / Samar Zazbek (Stock)
  • Le peintre dévorant la femme / Kamel Daoud (Stock)

Détails des prochaines sessions

Du au